TV : Adieu aux lunettes 3D?

TV : Adieu aux lunettes 3D?

Alors que la télévision en trois dimensions remporte de plus en plus de succès, les grandes marques se focalisent déjà sur l'étape suivante : la technologie 3D sans lunettes. Sony, Philips et Toshiba exhibent déjà fièrement des téléviseurs 3D sans lunettes et les premiers exemplaires feront leur entrée dans vos salons d'ici deux à trois ans.

Ça vous énerve de mettre des lunettes pour regarder la télévision en trois dimensions ? Howard Stringer, CEO du fabricant japonais Sony, a récemment fait une blague sur le sujet. Lors de l’inauguration officielle du stand Sony au Consumer Electronics Show (CES) de Las Vegas en 2011, il n’a pensé qu’au bout d’une dizaine de minutes à retirer ses lunettes 3D. « Vous voyez ! J’avais carrément oublié que je les portais ! »

Le soir même, Sony présentait une série de téléviseurs 3D avec lesquels il n’est plus nécessaire de mettre des lunettes pour voir apparaître une image stéréoscopique. Il ne s’agit pour le moment que de prototypes, mais ces téléviseurs ont déjà été montrés dans différentes tailles (de 22 à 56 pouces en diagonale).

LG Electronics, Loewe, Philips et Toshiba présentent eux aussi un appareil qui permet de voir des images 3D sans lunettes. Il s’agit d’une technologie encore relativement récente et les modèles exposés sont donc encore des prototypes. Mais les fabricants sont unanimes pour dire que les premiers téléviseurs 3D sans lunettes seront commercialisés d’ici deux à trois ans.

Dans ce domaine, c’est Toshiba qui va essuyer les plâtres. Le Toshiba 55ZL2, doté d’un écran LCD de 55 pouces en diagonale et commercialisé début 2012, sera le premier téléviseur 3D sans lunettes à être effectivement mis sur le marché. Son prix est actuellement très élevé puisque les revendeurs vous le proposeront à 7.999 euros. Mais comme toujours avec toutes les nouvelles technologies, ce prix devrait baisser rapidement. Comme ce fut le cas de la technologie 3D actuelle qui est passée en trois ans à peine du statut de curiosité absolue à celui de normalité sur les téléviseurs de bonne qualité : 11% de tous les téléviseurs vendus aujourd’hui en Europe Occidentale permettent de regarder des images 3D et dans les quatre prochaines années, ce pourcentage passera à 45%.


Un principe très ancien



viewmasterLa télévision 3D sans lunettes n’a rien d’une nouveauté. Philips présentait déjà un appareil sans lunettes en 2005, soit cinq ans avant l’arrivée de la télévision 3D. Sur le plan purement technique, que le spectateur porte ou non des lunettes ne fait que peu de différence. Que ce soit la technologie actuelle ou celle qui promet des images 3D sans lunettes, elles reposent toutes deux sur le principe de la stéréoscopie. L’œil gauche et l’œil droit doivent recevoir des informations visuelles différentes afin de créer l’illusion que l’image perçue a une profondeur supplémentaire.

Ce principe est très ancien. Il été introduit dans la photographie dès la fin du dix-neuvième siècle : des kiosques spéciaux montraient deux photos qui différaient juste assez l’une de l’autre pour que le spectateur ait une illusion de profondeur. Plus tard, cette technologie a refait quelques timides apparitions. Dans les années 70, par exemple, elle constituait la base des célèbres disques Viewmaster qui permettaient de voir des dias en relief grâce à une visionneuse spéciale. Au cinéma, elle est même revenue cinq fois à la surface, avec de brefs succès dans les années 20, 50, 70 et 80. Avant que le cinéma stéréoscopique moderne ne fasse son apparition au début de ce siècle et ne conquière définitivement le public avec le film Avatar de Ridley Scott.


Obstacles éliminés



La seule différence entre la 3D avec et sans lunettes est le prix de l’écran de la deuxième variante qui est actuellement encore trop élevé pour une production de masse. Aujourd’hui, les fabricants ne parviennent à couvrir leurs coûts que dans le cas des très petits écrans : la console de jeux Nintendo 3DS et les nouveaux smartphones de LG, par exemple, proposent déjà une expérience 3D en miniature. Les fabricants travaillent à éliminer les obstacles technologiques pour les grands écrans aussi.

L’angle de vue est une difficulté technologique importante, mais elle est en voie de résolution. Jusqu’à récemment, il fallait se positionner bien en face de l’écran des prototypes 3D sans lunettes pour percevoir l’effet tridimensionnel. De nombreux fabricants se battent encore avec ce problème, mais ils sont proches de la victoire. Début septembre, LG Electronics a présenté une solution possible lors de l’Internationale Funkausstellung (IFA) à Berlin. Cette société a exposé un écran d’ordinateur avec image 3D sans lunettes sur lequel est montée une caméra spéciale qui suit les yeux du spectateur. Un software intelligent installé dans le téléviseur peut ensuite, en fonction de la position des yeux, déterminer l’angle de vue du spectateur. Ensuite, des images 3D adaptées lui sont montrées sur base de ces données.

Et tandis que vous attendrez encore quelques années l’arrivée d’un écran 3D sans lunettes, les fabricants travaillent à améliorer l’ergonomie des lunettes 3D actuelles. D’ici le moment où vous n’en aurez plus besoin, il y a de grandes chances pour que vous les mettiez sans même y penser pour regarder vos films ou vos événements sportifs préférés.

Commentaires