Multimedia : Guerre des brevettes

Multimedia : Guerre des brevettes

Il y a quelques semaines, le plus grand procès technologique de l'histoire a commencé aux Etats-Unis entre Apple et Samsung. Ici on vous explique de quoi il s'agit.

L'enjeu ne peut pas être minimalisé, mais ce procès démontre avant tout qu'il devient de plus en plus difficile de lancer des nouveautés technologiques pour de nouveaux joueurs sur le marché avec des ressources financières plus limitées.
Depuis une dizaine d'années, les grands fabricants technologiques comme Apple et Samsung, mais aussi Google, Microsoft ou Nokia s'assurent de registrer toute innovation, grande ou petite, utilisée ou non-utilisée via une patente, de sorte que les autres joueurs ne peuvent les utiliser qu'en payant des contributions.
Ainsi, Microsoft gagnera plus ou moins 300 millions d'euros grâce à la vente des appareils Android, alors qu'ils essaient de prendre du marché d'Android avec ses propres Windows Phones. C'est pour la même raison que Google a récemment rcheté Motorola. Bien que Motorola ne vend presque plus d'appareils GSM, ils sont propriétaire de plusieurs patentes. google n'utilisera pas nécessairement ces patentes, mais évite bien que d'autres joueurs puissent en utiliser.
Dans le procès actuel entre Apple et Samsung, il ne s'agit pas seulement du design des appareils GSM et tablettes Samsung qui aurait été inspiré par le design de l'iPhone et de l'iPad, mais il s'agit aussi de certaines fonctions spécifiques, comme par exemple la possibillité d'aggrndir une photo ou un site web par le biais des doigts.
D'une part, les petits joueurs n'ont pas la possibilité de contribuer pour l'usage des ces patentes, mais n'ont même pas les moyens de faire registrer leurs propres innovations. Pour ce faire, il faut un "bureau de patentes" qui doit d'abord vérifier si la nouveauté n'existe pas encore sous une autre patente avant de pouvoir la registrer.
Là où, en une période de cinq ans, Google a encore pu lancer sons système Android qui aujourd'hui a dépassé l'iOS d'Apple en part de marché, ce sera de plus en plus difficile pour de nouveaux systèmes opérationnels pour conquérir du part de marché.

Commentaires