L'électronique en parfaite harmonie avec votre intérieur

L'électronique en parfaite harmonie avec votre intérieur

Comment installer une chaîne audiovisuelle de qualité sans vous surcharger d'un embrouillamini de câbles et sans massacrer votre intérieur ? La réponse dans ces conseils pour un système multimédia qui préservera le sourire des femmes.

Même si les tâches ménagères sont réparties équitablement et si l’homme de la maison choisit très territorialement de prendre le salon à sa charge, les femmes ne voient pas d’un œil particulièrement favorable les câbles envahir le salon.
Ni les appareils trop volumineux ou trop laids. L’homme qui veut installer chez lui une chaîne audiovisuelle de qualité se retrouve donc pris entre le marteau et l’enclume : d’un côté, il recherche le summum de la qualité, de l’autre, la femme de sa vie refuse d’assister au massacre de son bel intérieur.

Pas de panique, grâce aux progrès de la technologie de réseau sans fil et aux nouvelles tendances design, il devient plus facile de mettre tout le monde sur la même longueur d’onde. Voici comment !


1. Achetez de beaux objets


Les fabricants d’électro de salon viennent à votre secours puisqu’ils vous proposent de plus en plus d’appareils qui s’intègrent bien dans un intérieur tiré à quatre épingles. Ils savent pertinemment que l’aspect « womenomics » joue un rôle important dans le choix de l’électronique qui sera installée dans le salon. C’en est donc fini de ces horribles caisses noires ou métallisées. Désormais, les plus « audiophiles » des fabricants accordent eux aussi une grande importance à l’aspect esthétique de leurs appareils et font très souvent appel à des designers aussi célèbres que Philippe Starck. Soyez tout particulièrement attentifs au design quand vous achetez des appareils qui seront par définition exposés « nus » dans la pièce : le téléviseur, les haut-parleurs et éventuellement le PC multimédia. La série D9000 de Samsung, des téléviseurs HD donc l’écran se fond dans votre intérieur, est un exemple concret de cette recherche croissante de l’esthétique.



2. Dissimulez les choses


Autrement dit : choisissez correctement vos meubles. Par définition, les appareils qui ne produisent pas d’image ou de son, comme les amplis, les lecteurs DVD, les décodeurs, les consoles de jeux et les routeurs, ne doivent pas être visibles. Tous ces appareils qui sont nécessaires à l’élaboration de votre système multimédia peuvent éventuellement être cachés dans, derrière ou sous un meuble. Les meilleurs meubles de rangement médias disposent d’une petite porte rabattable qui offre un accès rapide aux appareils périphériques et les dissimule tout aussi rapidement. Un bon meuble permet aussi de ranger le méli-mélo de câbles : tous les câbles de raccord entre les appareils se trouvent derrière la petite porte et ceux qui mènent aux amplis ou au téléviseur sont regroupés dans les goulottes internes.


3. Travaillez le plus possible sans fil


De nombreux éléments qui nécessitaient autrefois un câble sont aujourd’hui disponibles sans fil. Seuls les câbles image, son et alimentation restent indispensables. Mais là aussi, des nouveautés permettront bientôt de s’en passer. Pour une connexion réseau, vous pouvez sans problème vous débrouiller sans fil. La plupart des nouvelles connexions Internet se font de façon standard par le biais d’un modem réseau et un nombre croissant d’appareils sont équipés d’une antenne sans fil qui vous permet de les connecter au réseau : des décodeurs qui permettent de faire passer des vidéos, des photos et de la musique sur le téléviseur, mais aussi la toute nouvelle génération de lecteurs Blu-Ray et de téléviseurs. De plus en plus aussi, les appareils communiquent entre eux. L’accès à l’Internet sans fil, essentiellement via WiFi, est donc incontestablement une spécification dont vous devrez tenir compte lors de l’achat d’un nouvel appareil puisque cela vous permettra de réduire le nombre de câbles qui courent dans votre salon.


4. Connectez un disque réseau


Dans les systèmes audiovisuels de demain, les films, les photos et les fichiers musicaux sont tous stockés sur un seul espace central. Si vous disposez d’un réseau sans fil, il serait pratique d’y connecter un NAS (Network-Attached-Storage). Il s’agit d’un disque dur, ou d’un ensemble de plusieurs disques durs, qui partage tout son contenu avec la totalité du réseau informatique. Votre « serveur » personnel, en quelque sorte. Grâce à cette formule, de nombreux utilisateurs ont d’ores et déjà choisi de stocker tout leur matériel de divertissement numérique dans un endroit unique au lieu de le disperser sur plusieurs appareils. L’avantage principal est que vous accédez à ce contenu central à partir de n’importe quel endroit de votre maison : non seulement à partir de votre système audiovisuel installé dans le salon, mais également à partir de la radio Internet dans votre cuisine ou de votre PC dans votre bureau.


5. Utilisez votre smartphone ou votre tablette comme télécommande


Étaler cinq télécommandes différentes sur la table du salon ne vous attirera pas non plus les bonnes grâces de votre chère et tendre. Mais comme tout problème, celui-ci a lui aussi sa solution. Les télécommandes universelles équipées de boutons pour le téléviseur, le lecteur Blu-Ray et la digibox sont en soi une bonne idée puisqu’elles vous permettent de télécommander plusieurs appareils en même temps. Mais ce sera encore plus simple si vous utilisez votre smartphone comme télécommande, ou la tablette qui traîne de toute façon toujours sur la table du salon. De plus en plus d’appareils et systèmes multimédias possèdent leur propre « appli » téléchargeable qui vous permet de les utiliser de façon optimale. Profitez donc de la nuit pour recharger correctement votre smartphone, car il y a de grandes chances pour que vous l’utilisiez jusque tard dans la soirée.


6. Sortez un maximum de matériel du salon


Vous pouvez dissimuler du matériel dans un meuble de salon, mais, mieux encore, évitez de le faire entrer dans le salon. Grâce à la magie des réseaux sans fil ou de « PowerLan » (réseau domestique via le câblage électrique), il n’est, par exemple, plus indispensable d’installer le disque réseau dans votre salon : si vous élaborez correctement votre réseau, vous pourrez même au besoin le cacher dans votre garage. Mais vous pourrez tout aussi bien utiliser le PC de votre bureau comme point de distribution pour tous vos films, photos et fichiers musicaux. La plupart des téléviseurs, lecteurs Blu-Ray et décodeurs équipés d’un accès Internet sans fil disposent également du logiciel DLNA (Digital Living Network Alliance) qui permet de « streamer » l’ensemble du contenu de votre PC vers l’installation audiovisuelle de votre salon.


7. Cachez les câbles


Et pour conclure, il nous reste à dissiper un important malentendu : il n’est pas question de prétendre qu’il ne doit pas y avoir de câbles dans votre salon, mais ils doivent rester invisibles. Travaillez donc avec un mobilier adéquat, cachez un maximum de câbles derrière les meubles et groupez-les dans des goulottes. Avec un peu d’adresse et d’imagination, vous réussirez à aménager votre salon de façon à donner l’impression qu’il n’y a pas le moindre lien entre votre téléviseur et votre lecteur Blu-Ray.

Commentaires